Accueil > Éducation à l’image > École et cinéma > Ecole et cinéma 2017-2018 > Fonctionnement du dispositif

Fonctionnement du dispositif

  • Objectifs d’École et cinéma
  • Organisation générale
  • Tarifs des séances et financement
  • Outils pédagogiques

Les objectifs d’École au cinéma

- Inciter les enfants à découvrir le chemin de la salle de cinéma comme lieu d’échange d’une pratique culturelle et de lien social : le dispositif favorise l’établissement de liens réguliers entre les classes et les salles de cinéma comme lieu de culture cinématographique.
- Éveiller la curiosité et l’intérêt des élèves pour des films de qualité par la découverte d’oeuvres cinématographiques contemporaines et du patrimoine visionnées en salle.
- Intégrer l’approche de l’image cinématographique dans un travail plus large sur l’appréhension de l’image et une éducation au regard.
- Inscrire la participation d’École et cinéma dans le projet de la classe ou le projet d’école.
- Contribuer au prolongement de l’opération dans les temps post et péri-scolaires en prenant éventuellement appui sur les divers dispositifs partenariaux locaux existant (CEL, contrats de ville…).


Organisation générale

Chaque établissement doit, chaque année et dans un premier temps, retourner la fiche d’inscription au dispositif. En concertation avec les coordinateurs départementaux cinéma et Éducation nationale, chaque école est rattachée, pour l’année, à une salle de cinéma partenaires (généralement la plus proche).

En amont de chaque trimestre :
- la coordination départementale envoie par mail aux écoles les différentes informations concernant les salles de cinéma de rattachement et le dispositif en général.
- les salles de cinéma établissent les plannings des séances en fonction des indications portées sur les fiches d’inscription et les communiquent aux écoles qu’elles accueillent.

Le calendrier général est organisé selon les trimestres suivants : d’octobre à fin décembre, de janvier à fin mars et d’avril à fin juin.


Tarifs des séances et financement

Le coût d’une séance École et cinéma est fixée à 2,20 € par élève et par séance. Il est pris en charge par les écoles qui s’inscrivent à l’opération. Le principe de gratuité est acquis pour les enseignants et accompagnateurs.

Les écoles définissent les modalités de financement ou de co-financement des billets, ou de toutes autres dépenses nécessaires à la mise en oeuvre de leur projet (déplacements des élèves …). Elles peuvent solliciter les collectivités territoriales afin d’inscrire leur projet dans le cadre de l’accompagnement des actions culturelles ou scolaires de la commune ou du département.


Les outils pédagogiques et la formation des enseignants

Les enseignants bénéficient de diverses ressources pour les aider dans la mise en oeuvre de leur projet et la préparation ou le prolongement du travail sur les oeuvres en amont ou en aval des séances :

- La plateforme pédagogique Nanouk : qui rassemble des documents d’accompagnement des films : dossiers enseignants, visuels des films, extraits vidéo, etc... Ces documents permettent respectivement à l’enseignant d’élaborer son propre projet pédagogique.
Pour rappel, l’accès à Nanouk nécessite une inscription (mail académique pour les enseignants et mail professionnel pour les partenaires culturels du dispositif).

- Des cartes postales élèves : éditées par l’association Les enfants de cinéma et fournis gratuitement. Ces documents permettent à l’élève de conserver un document emblématique, souvenir du film vu en salle.
Ces documents seront répartis en fonction des effectifs mentionnés dans la fiche d’inscription. Leur mode de mise à disposition sera détaillé dans les communications trimestrielles d’organisation des séances.

- des sessions de prévisionnement des films chaque trimestre pour faciliter la préparation des séances de projections cinématographiques avec leurs élèves. Préalablement aux projections avec les élèves, les enseignants sont donc invités, gratuitement, à assister aux séances de cinéma organisées, en salle, à leur intention permettant d’échanger sur les oeuvres et sur les modalités de leur transmission aux élèves ou d’acquérir des connaissances sur les films du dispositif.
Ces prévisonnements seront proposées aux Cinéastes au Mans.

- des séances d’animations pédagogiques, sessions de formation organisées au niveau de la circonscription ou du département. Les services de l’Éducation nationale favoriseront la mise en place d’actions de formation continue initiées par le coordinateur Éducation nationale, destinées aux enseignants du 1er degré inscrits.


Appel à projet pour la réalisation de films avec les élèves (facultatif)

Afin d’aller plus loin dans la conduite d’un projet cinéma tout au long de l’année, L’association Graines d’Images (coordinatrice cinéma du dispositif) propose d’accompagner quelques projets de réalisation de films en lien avec un intervenant professionnel.
En parallèle des séances Ecole et cinéma, l’enseignant s’engagera donc à mettre en place un calendrier de travail de novembre à mai avec les élèves et en lien avec l’intervenant, en suivant les étapes de réalisation : Ecriture du scénario, répartition des rôles artistiques et techniques, tournage, montage, etc.
Il conviendra, à cet effet, de rédiger un dossier de demande d’agrément d’intervenant extérieur en arts visuels. Les différents documents sont disponibles sur le site de la DSDEN72.
Le conseiller pédagogique en arts visuels peut vous accompagner dans son élaborration.
L’intervenant sera présent sur 3 ou 4 temps, en classe, tout au long de l’année (dont 2 ou 3 jours sur le tournage). Il échangera régulièrement avec l’enseignant qui assurera un travail complémentaire avec les élèves entre chaque rendez-vous.
En amont du projet, une première rencontre entre l’enseignant, l’intervenant et Graines d’Images permettra de définir les bases de réflexion du projet général.
Ces projets seront en partie pris en charge par la coordination cinéma, mais les possibilités de co-financement des établissements seront un des critères de sélection.
Le nombre de projets étant limité, Graines d’Images étudiera donc les demandes sur la base des exigences suivantes (la présence de la classe inscrite en début d’année aux trois films de la programmation du dispositif, est bien évidement obligatoire) :
- Le projet cinématographique de la classe
- Les prolongements pédagogiques envisagés à partir du projet
- La participation aux formations et animations pédagogiques Ecole et cinéma
- Les possibilités de co-financement des établissements ou des communes
Une fiche d’appel à projet est envoyée aux établissements, avec la fiche d’inscription au dispositif, à la rentrée de septembre et doit être retournée remplie.
Les réponses aux demandes d’ateliers seront communiquées aux établissements par la coordination cinéma au cours du 1er trimestre 2016/2017. Les classes retenues s’accorderont alors avec Graines d’Images pour fixer un premier rendez-vous autour du projet.


Pour plus de renseignements vous pouvez télécharger le cahier des charges national du dispositif.



Espace adhérents | | @elastick.net