Accueil > Évènements > Graines d’Images Junior > Graines d’Images Junior 2016 - 18ème édition > La Programmation 2016

La Programmation 2016

La programmation complète est détaillée ci-dessous par tranche d’âge.

Au programme : 4 avant-premières, des films d’animation, de fiction, un documentaire, des programmes de courts métrages. Il y’en a pour tous les goûts !

Vous pouvez aussi consulter le programme papier (avec notamment toutes les grilles horaires en fin de programme) en cliquant sur le lien ci-dessous :

  • Promenons-nous avec les petits loups

    Programme de 6 courts métrages
    Allemagne/Espagne/Corée du Sud/Russie - Animation - 2015
    Durée totale : 44 min
    Dès 2/3 ans

    Le grand méchant loup est-il vraiment si grand et si méchant ? Avez-vous déjà entendu l’histoire du loup-danseur ou celle du papa-loup ? Six contes animés, plein d’humour et de surprises pour le découvrir sous toutes ses facettes... De quoi chasser la peur du loup !

    Au programme :
    Iwan et le loup, Anna Levinson, 2015, Allemagne, 5’56
    Pour devenir adulte, Iwan doit faire preuve de son courage et partir seul en forêt chasser un loup. Mais que faire s’il devient ami avec le loup ?

    Grandméchantloup, Borja Guerrero & Marta Fariňa, 2008, 8’27
    Il était une fois un loup fainéant. Pour ne pas se fatiguer, il ne mangeait que du riz au lait. Un soir devant un miroir, il comprit qu’il ne faisait peur à personne et prit la décision de devenir un Grandméchantloup…

    Au revoir, été ! Jang Seong Ji, 2013, Corée du Sud, 8’21
    L’oeuf d’un bébé pingouin éclot un jour dans la chaumière d’un loup. Du jour au lendemain, ce loup paisible et solitaire va prendre sous son aile ce drôle d’enfant qui n’en fait qu’à sa tête.

    Les Sept chevreaux, Ismael Mon, 2010, Espagne, 2010, 10’32
    Il était une fois sept chevreaux qui vivaient auprès de leur mère. Un jour, celle-ci s’en va au marché. Avant de partir, elle fait promettre à ses chevreaux de ne pas ouvrir la porte durant son absence.

    Le Secret du loup, Julia Ocker, 2016, Allemagne, 3’48
    Un loup se promène dans les bois à la recherche d’un endroit paisible où s’exercer à son loisir secret.

    Moroshka, Polina Minchenok, 2016, Russie, 7’40
    Moroshka est une jeune fille courageuse, si courageuse qu’elle recueille dans sa grange un loup blessé qu’elle soigne et nourrit mais qu’elle doit aussi cacher aux autres habitants qui en ont trop peur.

    Le distributeur Little KMBO met à l’honneur un personnage emblématique de la littérature jeunesse dans son nouveau programme “Promenons-nous avec les petits loups” et propose aux très jeunes spectateurs une sélection de courts-métrages consacrés au loup, une figure aussi fascinante qu’inquiétante !

    Plus d’infos sur le film ici

  • Les Nouvelles aventures de Pat et Mat

    Réalisé par Marek Benes (5 courts métrages)
    République Tchèque - Animation - 2015
    Durée : 40 min
    Dès 2 ans

    Pat et Mat, les deux inséparables bricoleurs, ont encore des idées à la pelle pour améliorer leur quotidien. Un brin gaffeurs, mais surtout très marteaux, ils nous font toujours autant rire dans cette nouvelle sélection de courts métrages.

    Le mot du réalisateur :
    Pat et Mat sont bons amis et voisins depuis plus de quarante ans déjà. Ensemble, ils relèvent tous les défis et n’abandonnent jamais. Ça ne les ennuie pas si les choses ne se déroulent pas comme prévu : toujours de bonne humeur et optimistes, ils finiront satisfaits de leur travail et célèbreront chaque fin d’épisode par leur geste de victoire favori (le « ça, c’est fait ! »). Je pense qu’ils sont populaires parce qu’ils font des choses ordinaires, à la portée de tous. Et ça fait rire tout le monde de les voir aussi maladroits lorsqu’ils partent dans de mauvaises directions.

    2 séances exceptionnelles du programme seront en Ciné concert et suivies de la présentation des marionnettes et des décors du film ! à retrouver dans les animations.


    Plus d’infos sur le film ici

  • La Chouette entre veille et sommeil

    Programme de 5 courts métrages
    France/Belgique - Animation - 2016
    Durée : 40 min
    Dès 3 ans

    Par une soirée de pleine lune, la Chouette de cinéma se pose sur sa branche et salue les enfants. Elle se présente comme une voyageuse qui récolte, en écoutant le soir aux fenêtres des maisons, les histoires que les parents racontent à leur enfants. Elle vient les présenter sous la forme de courts métrages, ces petits films qui permettent de vivre plein d’aventures en une seule séance de cinéma !

    Au programme : Compte les moutons de Frits Standaert, Une autre paire de manches de Samuel Guénolé, La moufle de Clémentine Robach,
    La soupe au caillou de Clémentine Robach et La galette court toujours de Pascale Hecquet.

    Arnaud DEMUYNCK, réalisateur et producteur :
    Spécialisé dans le court et moyen métrage d’animation, son écriture s’oriente aujourd’hui davantage vers le jeune public, en adaptant des contes traditionnels, des livres pour la jeunesse ou encore des chansons. Il est également l’auteur d’histoires originales dont “Le parfum de la carotte” (coréalisé avec R. Durin) et “Le vent dans les roseaux” (coréalisé avec N. Liguori).

    Des ateliers cuisine seront organisés dans le cadre de certaines séances. Rendez-Vous en page animations pour les découvrir !


    Plus d’infos sur le film ici

  • La Grande course au fromage

    Réalisé par Rasmus A. Sivertsen
    Norvège - Animation - 2015
    Durée : 1h18
    Dès 5 ans
    Avant-première (sortie nationale le 9 novembre 2015)

    Solan veut participer à la grande course au Fromage qui opposera son village au village voisin et ainsi montrer à tous qu’il est un vrai champion. En secret, il parie même la maison qu’il partage avec Féodor l’inventeur génial et Ludvig le Hérisson timide. Solan et ses amis vont vite découvrir qu’ils auront à affronter de nombreux obstacles et adversaires de taille lors de cette grande aventure ! Pour remporter la course et sauver leur maison, ils vont braver montagnes, lacs gelés et précipices avec un fromage géant.

    Après "De la neige pour noël" sorti en France en 2004, Rasmus A. Sivertsen revient avec "La grande course au fromage". Solan, Ludvig et Féodor sont de nouveau réunis dans ce film pour de nouvelles aventures. Ces personnages sont adaptés des œuvres de l’auteur et illustrateur norvégien Kjell Aukrust. Ils font partie intégrante de la culture populaire norvégienne. C’est dans ses parodies de journaux que l’on trouve la galerie de personnages hauts en couleur et les paysages familiers qui ont inspiré "La grande course au formage".

    Plus d’infos sur le film ici

  • Mimi et Lisa

    Réalisé par Katarina Kerekesova
    Slovaquie - Animation - 2013
    Programme de 6 courts métrages
    Durée : 45 min
    Dès 5 ans

    Timide et non-voyante, Mimi perçoit le monde différemment grâce à ses autres sens. Lisa, sa voisine de palier délurée, est toujours prête à provoquer des situations amusantes. Ensemble, elles découvrent les univers de leurs voisins dans lesquels le moindre objet peut devenir le théâtre d’une aventure fantastique, avec l’imagination pour seule frontière.

    Le mot de la réalisatrice :
    Je voulais expliquer à quel point le monde est coloré dans notre tête, quelle que soit la circonstance et malgré les handicaps. Vous avez le pouvoir de créer votre propre monde de couleurs si vous le souhaitez. Et vous pouvez influencer les univers des autres. C’est l’une des idées principales de nos histoires.

    Plus d’infos sur le film ici

  • Wallace et Gromit : Les Inventuriers

    Réalisé par Nick Park (2 courts métrages)
    Grande-Bretagne - Animation - 1989 / 1993
    Durée : 54 min
    Dès 5 ans
    Avant première (sortie nationale "version numérique" le 23 novembre 2016)

    Wallace, inventeur farfelu, et son flegmatique chien Gromit, enchainent les aventures rocambolesques et les rencontres improbables. D’un voyage sur la lune dans Une grande excursion à l’hébergement d’un locataire peu recommandable dans Un mauvais pantalon, redécouvrez les deux premiers volets de leurs folles péripéties.

    Rendus célèbres grâce aux quatre courts métrages qui leur sont consacrés, Wallace et Gromit ont écrit leur histoire dans le temps et auront marqué plus d’une génération. Si les trois premiers courts métrages sont réalisés entre 1989 et 1995, le quatrième est réalisé plus de 10 ans plus tard en 2008. Entre temps, Wallace et Gromit ont fait l’objet d’une adaptation en long métrage avec “Wallace et Gromit : Le mystère du Lapin-Garou”. Leur succès permet à son réalisateur, Nick Park, de passer du court au long métrage, mais aussi de révéler un autre personnage phare du studio “Aardman Animations” : Shaun le mouton.

    Plus d’infos sur le film ici

  • Ivan Tsarévitch et la princesse changeante

    Réalisé par Michel Ocelot (4 courts métrages)
    France - Animation - 2010
    Durée : 53 min
    Dès 6 ans

    Tous les soirs, une fille, un garçon et un vieux technicien se retrouvent dans un cinéma qui semble abandonné mais plein de merveilles. Ensemble ils inventent, dessinent, se déguisent et jouent les histoires dont ils ont envie : La Maîtresse des Monstres, L’Écolier- Sorcier, Le Mousse et sa chatte et Ivan Tsarévitch et la Princesse Changeante.

    Le mot du réalisateur :
    “Le théâtre d’ombres est une nuit magique où tout peut arriver”.
    Après les succès de Kirikou et Azur et Asmar, Michel Ocelot a imaginé une variation sur son film “Princes et Princesses". Tout en ombres et en silhouettes – un style très particulier au réalisateur – ce nouveau programme évoque des fables situées à des époques et dans des contextes très variés, notamment au pays des Mille et une nuits...

    Plus d’infos sur le film ici

  • Ma Vie de Courgette

    Réalisé par Claude Barras
    Suisse/France - Animation - 2015
    Durée : 1h06
    Dès 7 ans
    Cristal du long métrage et Prix du Public au Festival d’Annecy 2016.

    Courgette n’a rien d’un légume, c’est un vaillant petit garçon. Il croit qu’il est seul au monde quand il perd sa mère. Mais c’est sans compter sur les rencontres qu’il va faire dans sa nouvelle vie au foyer pour enfants. Simon, Ahmed, Jujube, Alice et Béatrice : ils ont tous leurs histoires et elles sont aussi dures qu’ils sont tendres. Et puis il y a cette fille, Camille. Quand on a 10 ans, avoir une bande de copains, tomber amoureux, il y en a des choses à découvrir et à apprendre. Et pourquoi pas, même, à être heureux.

    Avant de passer à la réalisation de son premier long-métrage “Ma vie de Courgette”, Claude Barras a réalisé de nombreux courts métrages dont “Le Génie de la boîte de raviolis” primé dans de nombreux festivals partout dans le monde. Avec son rapport à l’enfance qui transcende les âges, Claude Barras a le don rare de faire à le fois rire et pleurer. C’est lui qui a souhaité adapter en long métrage de volume animé le roman de Gilles Paris “Autobiographie d’une Courgette”. L’écriture du scénario est signé Céline Sciamma.

    Un Ciné philo aura leu à la suite de quelques séances. Rendez-Vous en page animations !


    Plus d’infos sur le film ici

  • La Tortue rouge

    Réalisé par Michael Dudok de Wit
    France / Belgique - Animation - 2016
    Durée : 1h20
    Dès 8 ans
    Prix spécial du jury "Un certain regard" au Festival de Cannes 2016.

    À travers l’histoire d’un naufragé sur une île déserte tropicale peuplée de tortues, de crabes et d’oiseaux, La Tortue Rouge raconte les grandes étapes de la vie d’un être humain.

    Des ateliers "sérigraphies" seront mis en place en parallèle de certaines séances. Rendez-vous en page animations !


    Plus d’infos sur le film ici

  • Graine de champion

    Réalisé par Simon Lereng Wilmont et Viktor Kossakovsky
    Danemark / Suède / Norvège - Documentaire - 2013 / 2014 / 2015
    Durée : 1h23
    Dès 8 ans

    Trois pays, trois sports, trois enfants filmés au plus près de leurs émotions...
    Ruben vit au Danemark, Nastya en Russie, Chikara au Japon et tous pratiquent le sport de haut niveau. Pour l’un, gérer le stress et la défaite s’avère compliqué. Pour l’autre, l’entraînement sans relâche est rude et pour le dernier, ne pas décevoir les espoirs de son père est primordial. Trois portraits sensibles de jeunes champions.

    Le mot du réalisateur :
    “Dans l’univers des films documentaires, on ne s’intéresse pas assez aux enfants. En tant que cinéaste et en tant que père d’un garçon de 12 ans, je crois en la nécessité de produire des films qui ne se concentrent pas seulement sur des sujets pouvant les intéresser mais des films qui leur donnent des outils pour grandir et devenir des individus avec leur liberté de penser. La seule manière d’y arriver, c’est de faire des films avec une grande valeur artistique !”

    Des cinés rencontres avec de jeunes sportifs sarthois du Club Elite Sarthe auront lieu à la suite de certaines séances. Rendez-vous en page animations !

    Plus d’infos sur le film ici

  • Hana et Alice mènent l’enquête

    Réalisé par Shunji Iwai
    Japon - Animation - 2014
    Durée : 1h40
    Dès 10 ans

    Alice intègre un nouveau collège où circule une étrange rumeur concernant un meurtre commis un an plus tôt. La victime est un mystérieux "Judas”. Une de ses camarades de classe et voisine, Hana, vit recluse chez elle. De nombreux commérages courent à son sujet, notamment le fait qu’elle connaîtrait des détails à propos de l’affaire ‘’Judas’’. Un jour, Alice pénètre secrètement dans la maison de Hana mais celle-ci l’y attend déjà. Pourquoi Hana vit- elle isolée du monde ? Qui est Judas ? Alice décide de mener l’enquête et se lance dans une aventure qui lui fera découvrir une amitié sincère.

    Pour son premier long métrage animé, Shunji Iwai reprend les codes du shojo manga : la bande-dessinée pour jeunes filles. Les motifs représentés par le genre sont de type récurrent : établissement scolaire pour le décor, romance ou mystères pour l’argument scénaristique et collégiennes ou lycéennes débrouillardes (et en uniforme) pour les personnages principaux, avec en second rôle un bel et sombre inconnu.

    Des ateliers mash up auront lieu en parallèle de certaines séances. Rendez-vous en page animations !

  • Louise en hiver

    Réalisé par Jean-François Laguionie
    France - Animation - 2016
    Durée : 1h15
    Dès 11 ans
    Avant première (sortie nationale le 23 novembre 2016)

    A la fin de l’été, Louise voit le dernier train de la saison, qui dessert la petite station balnéaire de Biligen, partir sans elle. La ville est désertée. Le temps rapidement se dégrade, les grandes marées d’équinoxe surviennent condamnant maintenant électricité et moyens de communication. Fragile et coquette, bien moins armée que Robinson, Louise ne devrait pas survivre à l’hiver. Mais elle n’a pas peur et considère son abandon comme un pari. Elle va apprivoiser les éléments naturels et la solitude. Ses souvenirs profitent de l’occasion pour s’inviter dans l’aventure. Jusqu’à ce qu’une explication lui soit révélée et que tout rentre dans l’ordre.

    Passionné par l’animation depuis sa rencontre avec Paul Grimault (“Le Roi et l’oiseau”), Jean-François Laguionie est devenu l’un des grands spécialiste de l’animation française avec notamment des films comme “Le Château des singes”, “L’île de Black Mor” ou encore “Le Tableau”. Avec “Louise en hiver”, il signe aujourd’hui l’un de ses films le plus personnel.

    Plus d’infos sur le film ici

  • La Jeune fille sans mains

    Réalisé par Sébastien Laudenbach
    France - Animation - 2016
    Durée : 1h13
    Dès 11 ans
    Avant première (sortie nationale décembre 2016)

    En des temps difficiles, un meunier vend sa fille au Diable. Protégée par sa pureté, elle lui échappe mais est privée de ses mains. Cheminant loin de sa famille, elle rencontre la déesse de l’eau, un doux jardinier et le prince de son château. Un long périple vers la lumière.

    Le mot du réalisateur :
    “Le film a été peint sur papier, du premier plan au dernier dans l’ordre chronologique, d’une façon plus ou moins improvisée ainsi que le ferait un jazzman sur un canevas. Contrairement à la grande majorité des longs métrages d’animation dans lesquels chaque image est totalement finie, La jeune fille sans mains propose une image qui n’est pas finie. Ou pour le dire autrement, qui est in-finie. J’aime à penser que cet infini ouvre l’imagination du spectateur dont le cerveau, en manque, doit travailler pour en combler les lacunes”.

    Plus d’infos sur le film ici


Espace adhérents | | @elastick.net