Accueil > Aller au ciné > Nous aimons > Mademoiselle

Mademoiselle

Réalisé par Park Chan-wook
Corée du Sud - 2016 - 2h25
Sortie le 5 octobre 2016 (The Jokers / Bac Films)
Sélection Officielle – Festival de Cannes 2016

Corée. Années 30, pendant la colonisation japonaise. Une jeune femme (Sookee) est engagée comme servante d’une riche japonaise (Hideko), vivant recluse dans un immense manoir sous la coupe d’un oncle tyrannique. Mais Sookee a un secret. Avec l’aide d’un escroc se faisant passer pour un comte japonais, ils ont d’autres plans pour Hideki…

Park Chan-wook assagi ? Devenu « classieux », plutôt, avec pour but, désormais, l’élégance et non plus la violence.
(…) Avec pour base un roman anglais, Du bout des doigts, de Sarah Waters, transposé dans la Corée des années 30, occupée par le Japon, le cinéaste se livre à un plaisant jeu de dupes où des manipulateurs manipulent des manipulés plus
manipulateurs qu’eux. Avec un peu plus de rigueur dans la mise en scène et des dialogues plus mordants, on se croirait chez Mankiewicz (…).
On mesure le plaisir du réalisateur à montrer des Coréens se jouer de ses ennemis de l’époque. Mais on voit, surtout, son bonheur à jouer avec tous les moyens magiques qu’offre le cinéma pour raconter une histoire romanesque, extravagante et spectaculaire. A lui les travellings arrière, vitesse grand V, les panos circulaires, et même les zooms : qu’ils soient les plus voyants du monde ne le gêne pas du tout. Et cette histoire, il l’interrompt – pour raconter le passé d’un des personnages par exemple. Et il la dédouble, suivant la version des divers
narrateurs.
On a cité Mankiewicz, et c’est exagéré. C’est l’ambiance de deux réalisateurs moins prestigieux, mais passionnants, que rappelle Mademoiselle. Et notamment un film à la même esthétique agressive, à la même sensualité équivoque, à la
même ironie devant l’inutilité des hommes face au pouvoir des femmes. Ce film, c’est Bound (1996), des frères Wachowski. Plane sur Mademoiselle une sensualité trouble qui ajoute au charme de ce thriller efficace et intelligent.

Pierre Murat – Télérama


Espace adhérents | | @elastick.net